Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 21:12

Le 43e Congrès de l’Alto, organisé par la toute nouvelle Association Italienne de l’Alto, a eu lieu du 4-8 octobre dans la ville de Crémone, lieu de pèlerinage pour tous les instrumentistes à cordes.

Il avait pour thème “Connecting Cultures and Generations” (en anglais dans le texte). Nous avons donc eu le plaisir d’assister à des concerts de musique pour alto argentine, brésilienne, espagnole, hollandaise, italienne (bien sûr), polonaise, portugaise (en respectant l’ordre alphabétique). La France était représentée surtout par la canadienne Jutta Puchhammer-Sédillot, qui a présenté un programme de “Morceaux de Concours” composés pour le Conservatoire de Paris (Büsser, Firket, Marteau, Rougnon et Gaubert - pour Enescu il faudra attendre le disque), mais aussi par notre ami écossais Garth Knox, dont le nom fut évoqué à plusieurs reprises comme compositeur de musique pour l’alto.

Pour l’Espagne, ce furent des musiques on ne peut plus idiomatiques pour guitare (Albeniz, Tarrega, Sor, etc)  arrangées pour alto seul et jouées par Marco Misciagna - l’effet étant beaucoup plus virtuose que l’original.

La Hollande fut représentée non seulement par un concert de musique contemporaine, mais aussi par Dana Zemtsov, la plus jeune membre d’une dynastie exceptionnelle d’altistes. Choisie à juste titre comme invitée d’honneur, elle joua entre autre une oeuvre de son grand-père Evgeni, puis la Carmen Fantasy de Waxman, dans l’arrangement pour alto effectué par l’un de ses professeurs, Michael Kugel, lui-même également présent pour jouer son arrangement pour alto et orchestre du Carnaval de Venise op 10 de Paganini dans le concert d’Ouverture ainsi que pour donner une master classe.*

Pour le côté “générationnel”, plusieurs grands noms de l’alto ont proposé des master classes et donné des concerts de musique de chambre avec des altistes plus jeunes. Ainsi Tabea Zimmermann a non seulement magistralement interprété Naturale de Berio, pour alto, percussion et voix enregistrée, mais aussi présenté un concert de musique de chambre pour ensembles d’altos avec trois de ses élèves, avec au programme, entre autres, le Nachtstück op.34 pour quatre altos de Weinzierl,  Viola, Viola de G. Benjamin (avec German Tcakulov) et les Marin Marais Variations pour quatre altos de G. Knox.

Bruno Giuranna, Président honoraire de “l’Associazione Italiana della Viola” et doyen des altistes de son pays, a donné une conférence récital sur les sonates op. 120 de Brahms arrangées pour l’alto, et a joué également les deux quintettes de Brahms pour deux altos, dans la salle de concert du musée du Violon, avec des élèves de l’Academia Walter stauffer, la célèbre école de Cremone. L’interprétation fut exceptionnellement bien soignée.

17 altistes de la classe de Louise Landsdowne, présidente de l’Association britannique, se dont dévoués pour jouer chacun un des 41 caprices de Bartolomeo Campagnoli, une manière astucieuse de les faire tous participer et plus intéressant pour le public qu’on ne pourrait le croire. Cette initiative fut précédée la veille par une présentation de la vie de l’altiste/violoniste en question par  Alicia Maria Valoti, de l’Université de Michigan.

A signaler également des séances pour les “pre-college students” et de nombreux concerts de rue, avec un répertoire souvent original: j’ai remarqué Up Down Sideways Round de G. Knox pour 2 altos, The Entertainer de Scott Joplin pour 3 altos, la Chaconne et un Adagio et fugue en do majeur de Bach pour 4 altos, mais aussi plusieurs mouvements du Sextuor op 18 n°1 de Brahms arrangés par Simon Rowland-Jones pour 6 altos, interprété par les élèves de Birmingham, qui ont aussi proposé Hymnus de Julius Klengel pour 17 altos.

Face à une telle richesse d’événements, sur une période de cinq jours, il est impossible tout mentionner. Je me limite donc au répertoire qui ne m’était pas familier. Ainsi, entre deux Duos de Bruni pour violon et alto, le polonais K. Komnendarek-Tymendorf (avec B Woroch, violoniste) a proposé une Ciaconna de Penderecki, à la mémoire du pape Jean-Paul II.

Nous avons également entendu plusieurs oeuvres d’Alessandro Rolla, compositeur prolifique pour le répertoire

altistique, avec, entre autres, les excellents artistes irlandais du “Duo Collailm” (violon et alto) qui ont ensuite participé au quatuor  (remplaçant l’orchestre) qui accompagnait le Concerto op 3 en Mib, joué de manière persuasive par le siennois Benedetta Bucci dans un concert présenté par le musicologue et bibliothécaire Pietro Zappalà.

Citons le Solo pour Viola d’amore de Georg Friedrich Haas, joué par Luca Sanzò, altiste qui a récemment publié une nouvelle édition révisée des études de Campagnoli chez Ricordi mais aussi un concert de musique de 1919, par Chiara Morandi (Bantock, Bloch, Clarke et Hindemith), des lieder avec alto obbligato (R. Strauss, J. Marx, A. Busch, F. Bridge et C.M.Loeffler, mais sans les deux lieder de Brahms) par “l’AltoContralto Trio” et enfin d’impressionnantes variations sur des thèmes de Leoncavallo (Pagliacci), Donizetti (Don Pasquale), Rossini (Cenerentola, le Barbier) et de Mozart (la flute enchantée) composées et jouées par G. Russo Rossi, actuellement membre de l’orchestre de la Scala à Milan.

 

Parmi les arrangements nouveaux, nous avons découvert une version pour alto et orchestre du Concerto pour violoncelle de Schumann joué par Ettore Causa (italien formé en Suisse, déjà professeur à l’université de Yale aux USA), qui nous a aussi proposé sa version de la Sonate op.38 en mi mineur pour violoncelle de Brahms. Anna Serova a interprété une autre sonate arrangé du violoncelle, en l’occurrence celle de Rachmaninov. Alfredo Zamarra joua sur l’alto la Sonate no 3 pour violon seul d’Ysaÿe et un arrangement de la Sonate pour violon seul en Sol mineur BWV 1001 de Bach, fut jouée par les quatre altos du quatuor “Rinaldo Franci” de Sienne.

Dans le concert final, une quarantaine d’altistes réunis, dirigés par Francesco Fiore, a présenté entre autres, des extraits de l’Arlésienne de Bizet (Adagietto), des Maîtres Chanteurs de Nuremberg de Wagner (Prélude)  et de Nabucco de Verdi (Va pensiero), avant de terminer par la Marche de Radetsky de J.Strauss.

Comme si cela ne nous suffisait pas, il y a eu en même temps un important Concours pour alto sponsorisé par la ville de Cremone, avec l’orchestre “I virtuosi Italiani” pour accompagner les concertos pour la finale. Ont été récompensé : Matthew Cohen de NY, élève de Cynthia Phelps et Muriel Razavi d’Allemagne, élève de Tabea Zimmermann, qui ont partagé le 2e prix ex aequo. Le 3e prix fut décerné au Français Raphael Pagnon, ancien élève de P-H. Xuereb, actuellement à Berlin.

Last but not least, nos hôtes ont eu la bonne idée de prévoir un Caffè Viola, ouvert à partir de 22h00 tous les soirs. L’endroit idéal pour retrouver à la fois les amis et les plus grands altistes aujourd’hui en activité - qui sont souvent les mêmes, d’ailleurs. Nos remerciements à Dorotea Vismara, altiste de Florence, et aux membres de son équipe, pour avoir mené à bien ce vaste projet.

 

Ross Charnock

 

*Je rajoute pour les aficionados de Youtube que M. Kugel a récemment exécuté sa version pour alto seul (!) de la “Passacaille” de Handel/Halvorsen. Jusque-là, j’avais naïvement cru qu’il fallait la jouer à deux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ami de l'alto - dans Articles
commenter cet article

commentaires

LMC 20/12/2016 10:01

Fantastique d'avoir pu rencontrer et découvrir des musiciens de tant de milieux différents au même endroit !

Les Amis de l'Alto

 

Bienvenue, chers collègues de la clé d’ut 3, sur ce blog destiné à tous les altistes (étudiants, amateurs, profes-
sionnels…) et amis de l’alto.

Vous y trouverez des informations sur l’actualité altistique, les activités de notre association (concours, articles parus dans les bulletins précédents etc…) ainsi que des pages consacrées au répertoire et au matériel pédagogique existant ou à venir. Il est bien entendu ouvert à toutes vos suggestions et aux informations que vous souhaitez y diffuser.


Bon voyage, donc, chers «altonautes», dans ce nouvel espace que nous voulons créer et développer avec vous et que nous désirons le plus proche de vos souhaits.


Altistiquement vôtre,

Michel Michalakakos.

 



Le concours National des Jeunes Altistes 2014 se déroulera au CRD d'Aix-en-Provence

Recherche

Partenaires