Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 21:57

Les Editions Hortus viennent de publier un nouveau disque dans leur série consacrée aux musiciens et la grande guerre.

 

Les Altistes Engagés par Vincent Roth, alto et Sébastien Beck, piano

 

Programme:

 

Ralph Vaughan Williams (1872-1958):

Romance pour alto et piano (1914) (6’)

 

Paul Hindemith (1895-1963):

Sonate op.11 n°4 pour alto et piano (1919) (17')

 

Florent Schmitt (1870-1958):

Légende pour alto et piano (1918) (11')

 

Charles Koechlin (1867-1950)

Sonate op.53 pour alto et piano (1915) (28')

 

http://www.editionshortus.com/catalogue_fiche.php?prod_id=93

 

Dans ce programme, la célèbre sonate de jeunesse d’Hindemith côtoie trois belles pièces du répertoire alto-piano très rarement jouées. Occasion de se plonger dans cette période où le langage et la forme musicale évoluent avec beaucoup de liberté et de spontanéité. Les quatre compositeurs donnent à l’alto une palette sonore et expressive d’une grande richesse soutenue par une écriture pianistique enveloppante et généreuse.

 

Dans sa Romance pour alto et piano, Ralph Vaughan Williams (1872-1958) alterne entre une douce mélancolie et un caractère très passionné, donnant l’occasion à l’alto d’affirmer une grande puissance de jeu. Les nombreuses doubles cordes, les accords et les grandes lignes mélodiques montrent une volonté de donner à cet instrument un bel élan expressif en ce début de XXème siècle.

 

Pendant la grande guerre, le jeune allemand Paul Hindemith (1895-1963), découvre le quatuor de Debussy. Sa sonate pour alto et piano écrite en 1919 témoigne de son attachement à la musique française. Les harmonies d’une grande fluidité soutiennent la sonorité chaude de l’alto et l’invention mélodique se déploie dans la « fantaisie » et le "thème et variations ».

 

Florent Schmitt (1870-1958), élève de Massenet et Fauré, écrit la Légende pour alto et orchestre en 1918. C’est Maurice Vieux (alto) et Louis Aubert (piano) qui en assurent la création en février 1919 lors d’un concert de la Société Musicale Indépendante (partie de piano écrite par le compositeur). Cette pièce est d’un caractère improvisé et tourmenté. Les lignes mélodiques vives et les harmonies subtiles dépeignent un rêve d’orient.

 

Charles Koechlin (1867-1950), comme Hector Berlioz, a écrit un important traité d’orchestration et ces deux compositeurs se sont intéressés d’une manière très originale à l’alto. Dans la sonate op.53, un beau caractère crépusculaire se dégage, oscillant entre l’apaisement et l’angoisse. Les quatre mouvements (Adagio, Allegro molto animato e agitato, Andante, Allegro très modéré mais sourdement agité) apportent une organisation du temps originale où l’immobilité et l’agitation dialoguent. Le temps étiré installe une dimension expressive et théâtrale.

 

Ce panorama présente quatre personnalités musicales très différentes, mais les points de rencontres sont assez frappants : mélismes orientalisants et formules cadentielles (Schmitt, Hindemith), gammes par ton (Hindemith, Koechlin), « harmonies debussystes » et richesse mélodique utilisant une très large tessiture de l’alto (Schmitt, Hindemith, Vaughan Williams et Koechlin). Un beau témoignage de recherches musicales en cette période troublée.

 

Ce disque a obtenu cinq diapasons dans la revue Diapason de    novembre 2014.

 

Vincent Roth (né en 1974) débute l'alto avec Sabine Toutain, puis entre en 1990 au CNSM de Paris dans la classe de Pierre-Henri Xuereb où il obtient le diplôme de formation supérieure avec mention très bien (1er prix d'alto). Il intègre ensuite la Folkwanghochschule de Essen dans la classe de Vladimir Mendelssohn et obtient le diplôme de concertiste (Konzertexamen) en 1996. Parallèlement, il étudie l’harmonie et le contrepoint avec Bernard de Crépy et la composition avec Jacopo Baboni-Schilingi (co-fondateur avec Luciano Berio du Département de pédagogie et de recherche « Tempo Reale » à Florence).

Il joue en musique de chambre et en soliste avec les ensembles Accroche Note, Stravinsky, In extremis, Linea, les percussions de Strasbourg, l’orchestre philharmonique de Lorraine. Il se produit dans les festivals Musica (Strasbourg),  Présences (Radio France), Ultraschall (Berlin), Musiques sacrées du monde (Fès, Maroc), Archipel (Genève), Acanthes (Metz)...

En 2006, il a transcrit les Variations de Goldberg de J.S. Bach pour l’orchestre «les siècles » (direction F.X. Roth) données en concerts aux folles journées de Nantes, au festival Bach en Combrailles, au festival baroque de Mulhouse.

Il enregistre en 2009 avec son père Daniel Roth (orgue) un disque en duo : J.S. Bach, J.M. Leclair, E. Chausson, M. Ravel, C. Ney (label IFO classics) et en 2012 "Voix interdites" de Ahmed Essyad avec l'ensemble Accroche Note (label l'empreinte digitale).

Titulaire du CA, Vincent Roth est professeur d’alto au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz-Métropole. Il donne des cours d’analyse et de musique de chambre au CEFEDEM de Lorraine.

 

Sébastien Beck (né en 1976) est issu du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz des classes de piano de Jean-Marc Bonn et Eric Vidonne. Il étudie parallèlement la clarinette, la direction d'orchestre et l'écriture.

Il intègre en 1995 la classe de piano de Roger Muraro au Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Lyon, où il obtient son Diplôme National Supérieur de Musique et son prix de perfectionnement, ainsi que le certificat d’aptitude de piano. En 2002, il effectue un échange Erasmus à la Musikhochschule de  Lübeck dans la classe de Konstanze Heickhorst. Il se produit ensuite dans le cadre de la "Semaine des jeunes solistes" accompagné de l'Orchestre National de Lyon à l’Auditorium Ravel.

Sébastien Beck joue en récital ou en musique de chambre au festival Montpellier Radio-France Languedoc Roussillon, au festival des Grands crus de Bourgogne, au festival du Schauenberg, dans le cadre de la saison de musique de chambre des solistes de l’orchestre symphonique de Mulhouse…

Après dix années passées en Alsace 2002-2012, comme professeur de piano au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Mulhouse et six comme directeur de l'Orchestre d'Harmonie de Mulhouse, il est actuellement professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz-Métropole.

Les Altistes engagés, un disque de Vincent Roth

Partager cet article

Repost 0
Published by ami de l'alto - dans Annonces
commenter cet article

commentaires

artisan paris 26/11/2014 22:23

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

Les Amis de l'Alto

 

Bienvenue, chers collègues de la clé d’ut 3, sur ce blog destiné à tous les altistes (étudiants, amateurs, profes-
sionnels…) et amis de l’alto.

Vous y trouverez des informations sur l’actualité altistique, les activités de notre association (concours, articles parus dans les bulletins précédents etc…) ainsi que des pages consacrées au répertoire et au matériel pédagogique existant ou à venir. Il est bien entendu ouvert à toutes vos suggestions et aux informations que vous souhaitez y diffuser.


Bon voyage, donc, chers «altonautes», dans ce nouvel espace que nous voulons créer et développer avec vous et que nous désirons le plus proche de vos souhaits.


Altistiquement vôtre,

Michel Michalakakos.

 



Le concours National des Jeunes Altistes 2014 se déroulera au CRD d'Aix-en-Provence

Recherche

Partenaires